Kagamine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Boulevard of Broken Dreams »
Le soleil brillait au-dessus du lycée, tandis que les oreillettes vrombissaient dans les oreilles de Dylan. Green day, un groupe mythique pour une journée épique. Quelques chansons suffisent souvent a animer une triste journée pour Dylan. Une de ces banales matinées où il ne faisait rien d'autre que de se rendre au lycée, pour vivre un de ces jours par défaut, toujours le même. Rien de bien incroyable, extraordinaire, ne se passerait pour lui et il s'était résigné. C'était la vie après tout, et il n'était pas le seul dans cette situation bien sûr. Juste un pacifique adolescent de quinze ans, tout ce qu'il y a de plus classiques, légèrement au-dessus de la moyenne des notes, qui croit aux horoscopes. Un fier lion qui marchait la tête droite sur les épaules. Enfin, quand il était en forme. Fils unique d'une mère qui l'adule remariée a un homme strict, mais sage, pas comme son père. Célibataire « Mais je cherche ! » répétait-il a ses amis en riant.

 

Une voiture passa dans les flaques, l'éclaboussant au passage. Il aurait pu jurer en sentant le bas de son jean coller a sa peau, mais il n'en fit rien. Le jeune garçon était de bonne humeur. Quand il y repensait, la soirée de la veille devait ressembler a un rêve. Un doux rêve, amusant, surprenant, et tellement magique.

 

***

 

« Hey mec, ça va ?

-Aïe... Oui oui, t'inquiètes ! »

Putain ! Quel maladroit, j'ai l'air d'un con. Dylan rougissait en attrapant la main du garçon qui venait de lui tendre. Trempé de la tête au pied, il eut un peu de mal a se lever. La pluie au-dessus de sa tête redoublait de puissance tandis qu'il tentait de distinguer le visage du garçon qui venait de l'aider. Sa main était étrangement chaude. Le lampadaire dans lequel il venait de se cogner rayonnait d'une pâle lueur dans le ciel noir. C'était bel et bien foutu pour la nuit aux étoiles.


Après s'être péniblement relevé, Il détailla le jeune homme face a lui. Sûrement plus vieux de quelques années, il tenait un parapluie. Ses cheveux, d'un noir de jais, l'étonnèrent un peu. Jamais il n'en avait vu de semblables. Ils semblaient presque se fondre dans la nuit, si bien qu'il n'aurait pas été étonné de voir de petites étoiles rayonner dedans. Difficile de deviner sa taille ou son visage dans la pénombre, surtout derrière cet effroyable rideau de pluie. Surpris, il tressauta quand l'inconnu prit la parole. Avec le vacarme assourdissant de la tempête par-dessus sa voix, Dylan ne comprit pas et ne put répliquer qu'un « Quoi ?! » qu'il voulait discret. Le garçon rit un instant avant de répéter :

 

« Je crois que c'est râpé pour les étoiles filantes ! 
-Tu venais pour ça aussi ?

-Ouais ! »

 

Étrange coïncidence. Dylan pensait être le seul fou de la ville a aller chercher les étoiles filantes. Non pas pour faire un vœu, juste pour la beauté de l'instant. Celle qui te fait sourire en y repensant, quelque chose a raconter, un peu pour combler cette banale existence. Rencontrer cet inconnu, ce soir de printemps, sous la pluie battante de la nuit aux étoiles filantes, devait être l’événement le plus incroyable de la vie banale de Dylan Nakagawa. Ou du moins a sa connaissance. L'individu semblait attendre, le sourire au lèvres, parapluie en main. Il était plus grand que le jeune garçon, ce qui le troublait un peu. Dylan était pourtant assez grand pour son âge, on lui disait souvent. Il se frottait les mains, commençant a attraper froid, dans ses vêtements trempés.


« Tu veux que je te raccompagne ?

-Hein ? Pourquoi ? »

Ils venaient de se rencontrer après tout. D'un geste, l'inconnu tendit le parapluie au jeune garçon, le protégeant de la rafale qui venait de le secouer.

 

« Tiens, prends-le, je n'en ai pas besoin.
-Hein ? Mais tu vas être trempé !
-Pas grave ! »

Voyant que sa main relâchait petit a petit son emprise sur le manche en métal, Dylan l'attrapa précipitamment, avant que le garçon aux cheveux de jais fasse demi-tour et reparte avec un signe de la main. Dylan resta immobile, ne sachant trop quoi faire. Il regarda le garçon en face faire quelques pas avant de disparaître derrière un rideau de pluie, ses cheveux de jais se trempant de pluie pour coller a son visage.

Tout ce qu'il restait de l'apparition était un parapluie noir. Noir comme ses cheveux de jais.
Dylan ne connaissait même pas son nom.

***

L'arrivée au lycée sous le ciel gris était semblable a tous les autres, et Dylan se hâta de retrouver Valentin au coin de la cour. Comme d'habitude, il était avec Typhaine, et faisait un signe de la main a son ami pour qu'il les rejoigne. Ou plutôt non. Valentin embrassa rapidement sa chérie et partit rejoindre son ami. Quelque chose aujourd'hui était vraiment différent.

« Dylan ! Tu sais pas ? Y a un nouveau au lycée ! »

Le cœur du garçon fit un bond dans sa poitrine. Dans ce petit lycée de campagne, un nouvel élève, même dans une autre section, se faisait vite remarquer. Quelque part, Dylan savait déjà de qui il pouvait s'agir. Il sentit soudain une pression sur son épaule, lui faisant comme une décharge électrique dans tout le corps.

« Salut ! »
Dylan reconnut les cheveux de jais du garçon de la veille.
« Bon... Bonjour. 

-Tu as réussi a rentrer hier ?
-Je... Oui...
-Je savais pas que t'était dans ce lycée, on va pouvoir se parler plus souvent maintenant. »

Quelque chose perturbait Dylan. Peut-être était-ce le regard interloqué de Valentin a ses côtés, peut-être était-ce l'apparition soudaine de ce type qu'il croyait avoir rêvé, peut-être était-ce parce qu'il avait oublié le parapluie chez lui, peut-être était-ce parce que les yeux de l'inconnu étaient d'un bleu étrangement clair.
La sonnerie retentit, et le garçon au cheveux noirs se dirigea vers ses camarades sans un mot. Le criant presque avec ses poumons, Dylan l'interpella :

 

« Attends! »

 

Surpris, le jeune homme fit volte-face. Pour être sûr d'être entendu, Dylan cria a l'autre bout de la cour :

 

« Comment tu t'appelles ?! »

 

De loin, il put voir l'inconnu rire et répondre sur le même ton, en insistant sur le "a" :

 

« Versaaaaa ! Et toi ?

 

-Dylan ! »

Puis Versa jeta un regard au petit blond de la nuit aux étoiles, avant de partir rejoindre ses camarades.

Dylan regarda un instant le ciel, pour voir que le soleil s'était enfin dévoilé. Ça promettait d'être une belle journée.  


[Cette série est inspirée de personnages réels. Malgré cela, l'histoire de la série Futariboshi est purement fictive. Remerciement a: 
Versa : @BlueExorcistOne 
Valentin : @Baka_Kawaii_Kun 
Typhaine : @MelleLink 

Ainsi que @EllllictDena , correcteur]